Rechercher

SOCIÉTÉ .: Comment reconnaitre un runner pro-Macron ?

Le RUNNER est un être social plus ou moins complexe que le sociologue du sport aime à décrypter. Aujourd'hui, Le Joggeur Qui Râle démasque le runner macroniste.



Nous vivons une époque étonnante. Triste et morne mais étonnante. Vecteur principal de ce chaos cognitif et révélateur à la fois, la chose politique et ses acteurs médiatisés. Le Président sortant déjà réélu Emmanuel macron clive a priori mais l'emporte toujours a posteriori, signe d'une très grande hypocrisie de la plèbe nantie d'une carte d’électeur, sésame démocratique de l'aliénation. Pris en tenaille entre sa colère immature qu'il canalise sur @facebook ou entre deux Places les samedis après-midi sous mégaphone et sa subordination aux interdits "démocratiques", le RUNNER se trahit quand il court ...



Comment, donc, reconnaitre le runner PRO-MACRON sans trop de se tromper?


Le runner aime gagner, et comme il n'est pas de petite victoire, il ne prend pas souvent de risque. Aussi, il vote pour le candidat brossé dans le sens du poil par l'appareil médiatique auquel il fait confiance aveugle. Le marketing - qu'il embrasse le secteur des gels énergétiques anti-mur ou la compression anti-crampe - vise et fait mouche quand il s'agit de l'homo-runningus. Fort de cette docilité, le runner votera dans le sens des sondages. Attention toutefois, le runner dans son acception la plus large est un animal hétérogène, aussi il faut affiner l'analyse. Ce premier chapitre n'étant in fine qu'un propos liminaire relatif à la psychologie du runner.


Le runner dit 2.0 gesticule beaucoup sur les réseaux sociaux. Il en épouse certains codes. Ainsi, le runner macroniste aime afficher, au grès des drames du monde, un avatar de solidarité ... Il se drape de drapeau jaune et bleu, exhibe son statut vaccinal et il était jadis Charlie ... Le runner est transparent comme de l'eau sans gout!


Amateur de creux, le runner macroniste aime s'enjailler à coups de pathos! Slogans et dissonance cognitive, le runner macroniste court lentement pour courir vite, court pour le plaisir @nopainnogain et squatte le sas élite avec son 47'43'' sur dikil' ... Le "en même temps" de ce runner est un temps anecdotique.


Inutile de préciser que le runner à masque est notre runner! Nous en apercevons encore en semaine à l'heure des footings et le dimanche matin à défier le peloton ...


Dimanche dernier, le citoyen qui est allé voter en courant a bien souvent paradoxalement voté La République en MARCHE! Cela va sans dire ...




Notre ami a très souvent un sticker évoquant sa passion du running au cul de son SUV. Attention ce critère n'est pas péremptoire.


Hostile au risque et à l’improvisation, le runner en marche fait péter le camelbak et le sac d'hydratation à partir de 10km et dès les 20° degrés Celsius! Lors du dernier marathon de Paris, vous les avez assurément vus se dandiner mollement entre deux selfies dans les rues de la capitale!


Last but not least, le runner pro-Macron a toujours mal quelque part et/ou est toujours plus ou moins malade, ce qui ne l'empêche as de courir nonobstant. Son côté struggle for life social-libéral sans doute!


En bref, il y en a beaucoup trop à notre gout. Pour sa défense, ce sportif encarté du dimanche d'avril rétorquera que nous ne sommes que d'horribles extrémistes, parachevant son manichéisme à coup de reductio ad.


Gageons qu'il se mette très vite à la rame ces 5 prochaines années. En attendant il affiche d'ores-et-déjà son inscription au schneider marathon de Paris 2023!






Le Joggeur Qui Râle


392 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout