Rechercher

RUNNING .: 8 bonnes raisons de s'inscrire dans un club !!!

Dernière mise à jour : 28 août

"Tout seul on va plus vite. Ensemble on va plus loin."




1. Avancer et progresser dans un environnement STRUCTURÉ


Dans un premier temps, et à ses débuts, le runner progresse. Vite. Puis c'est le plafond de verre de la progression, entre stagnation et blessures diverses. Prendre sa licence au sein d'un club, c'est briser ce plafond et bénéficier de conseils avisés. Plan d'entraînement personnalisé, allures cibles, feedback sur la posture et la foulée, viser un renforcement musculaire idoine, varier les surfaces ... Le Coach compétent saura détecter les leviers de progressions et t'orienter vers les professionnels utiles pour débloquer les frictions (kiné, nutritionniste ...). Le choix du club est ici primordial pour profiter pleinement des atouts d'un club. L'adhésion au club commande les autres points développés plus bas ...




2. Émulation de GROUPE


Outre le coach, le club c'est aussi un groupe d'entraînement (plus ou moins fourni et homogène selon la structure). L'entraînement en groupe est une vraie source de motivation, d'implication et donc de progression. Attention cependant à bien respecter les allures et à ne pas chercher à aller aussi vite que la ou le teamate pour l'heure plus doué.e que toi ... Le coach doit ici veiller à ce que chacun respecte le PLAN. Cette émulation se retrouvera aussi le jour des courses et compétitions ... En baver ensemble à l'entraînement gomme bien souvent les égos et rapprochent les personnalités dans un même but ... Certains deviennent même de très bons amis ... Ou pas. Le coach et les leaders naturels du groupe doivent veiller méticuleusement à entretenir une cohésion et le cas échéant à chasser les fauteurs de troubles.




3. Profiter d'INFRASTRUCTURES


Accéder à une piste en tartan, à une piste indoor l'hiver, à une salle de musculation et plus modestement de vestiaires pour l'entraînement. Le club affrète également des moyens de transport pour les compétitions importantes (cross, interclubs ...) et indemnisera les déplacements réalisés avec les véhicules personnels. L'argent n'est pas forcément le nerf de la guerre en matière d'athlétisme mais la réalité incline à apprécier ce privilège.




4. Les joies du CROSS-COUNTRY


S'il existe quelques cross OPEN ouverts à toutes et à tous, le cross-country reste une affaire de licenciés voir même d'initiés. C'est dommage. Bon le vent, le froid, la pluie, la boue et les parcours bourrés de relance, c'est spécial certes, mais c'est formateur. La route au printemps vous semblera un véritable velours ... Et puis au-delà de ces considérations, certains sportifs trouvent parfaitement leur compte à bataille au milieu des éléments! Bref, l'opportunité de s'essayer à la guerre des labours est un vrai motif d'adhésion!




5. Oser la PISTE l'hiver et/ou l'été


Outre les cross, le club vous autorise la piste! Et pas seulement à l'entraînement! Découvrir de nouvelles distances et donc de nouvelles sensations (et de nouvelles souffrances) ... 800, 1500, 3000, 5000 et plus rarement 10000m (on parle en mètres sur piste quand on utilise le KM sur route) s'offrent à vous. Petite astuce, ce n'est pas forcément plus FACILE quand c'est plus COURT!




6. Les INTER-CLUBS ...





"Es-tu dispo pour lancer le poids et/ou faire la marche dans deux semaines à Bourg-La-Reine?" ... Le mois de Mai rime avec les InterClubs, la grand fête de l'athlétisme !!! Prêt à donner un cou de main à l'équipe en t'alignant sur une discipline EXOTIQUE et prendre le risque d'être mobilisé de dernière minute sur le 4x400? Le ridicule ne tue pas, a fortiori quand il n'est pas de ridicule à s'aligner, avec d'autres dans la même configuration que toi,


En gros, deux athlètes du club (ou de l'entente) sont mobilisés pour affronter une sélection d 'autres clubs rangés dans une même division (il y a des montées et des descentes depuis le régional jusqu'au National et Elites), chaque performance mesurée permet d'obtenir un nombre de points selon un barème pré-établi. Selon la taille du club, il est fort possible que certains fondeurs soient appelés à participer à un lancer, à un saut voir à la ... très redoutée MARCHE.




Le niveau est très hétérogène sur cet événement qui se déroule en deux tours et la bonne humeur y supplante le carcan de la performance à tout prix.



7. Sortir de la névrose du RUNNING 2.0


Courir au sein d 'un groupe, au sein d'une structure avec un cadre et des objectifs établis que l'on prépare avec la minutie qu'on accepte d'impliquer permet de s'épargner les aléas du seul avec soi-même par le truchement des réseaux sociaux. Sauf à devenir ambassadeur uberisé, le runner mué athlète saura se nourrir de sa passion sans le besoin pathologique de la mise en scène constante sur les réseaux sociaux du running dévoyé. Moins de place pour l'oisiveté cognitive donc, surtout si vous vous investissez utilement pour le collectif ...




8. S'investir utilement pour le GROUPE


Intégrer un club, c'est aussi s'investir dans la vie de celui-ci. Encadrer les gosses, soutenir les collègues, intégrer l'organigramme et faire vivre l'entité en donnant de son temps et de son énergie. Un peu de bénévolat pour les événements du club mais aussi à l'extérieur permet de faire vivre notre passion commune. Le sportif licencié ne doit pas se contenter de CONSOMMER ce qu'il a déboursé en ACHETANT sa licence ... Chacun de nous a ses contraintes professionnelles, familiales ... en dehors des créneaux d'entrainement et les week-end sont parfois chargés. C'est vrai. Mais c'est en donnant chacun un peu de soi qu'on offre beaucoup à tout le monde. Pensez-y avant que votre club ne meurt ...




Le Joggeur Qui Râle


1 113 vues1 commentaire

Posts récents

Voir tout