Rechercher

RECUP' .: Pas de coupure annuelle cet été pour mieux ...

Après une riche et pleine année de reprise post-covid, le runner a le droit - et même le devoir - de "couper" pour mieux envisager la reprise en septembre au top de sa forme. Ça, c'est le discours dominant et la théorie. En réalité cependant ...



La fin de saison est là et ne subsiste désormais que quelques petites courses ici ou à avant le désert d'aout. Les cadors et vedettes locales ont pour beaucoup remisé les runnings et goutent à de mérités congés .e. sportives. C'est bien légitime.


L'heure de la coupure annuelle pour tous? Mauvaise idée! On vous explique pourquoi!





Incarner l'expression ''Les absents ont toujours torts ...''


Tu as un niveau honnête maison va pas se mentir, t'es deux tons en-dessous des meilleurs sur tes saucissons du dimanche matin de province. Ce n'est pas faute d'essayer mais ainsi va la vie, y a les bons et les moins bons (les mauvais quoi)! Alors pourquoi ne pas profiter de la désertification pour chiner une petite course dans le trou du cul du monde de chez toi pour faire une place et gratter un panier garni? La petite photo qui va bien et qui sait ton nom dans le journal local. Le quart d'heure de gloire à portée de foulée et merci bien!




Prendre ce qui ne sera plus à prendre ...


Dans le même ordre d'idée, prolonger l'entraînement l'été quand les autres prennent du gras au rosé permet d'arriver sur les belles courses de reprise de septembre en condition avancée et ainsi devancer ceux que tu poursuis en vain d'habitude. C'est bon pour le moral et sur un malentendu, un petit podium catégoriel ...




Tirer sur la machine ...


Pas de repos, pas de récup' et une pratique totalement anarchique, voilà le combo gagnant qui te mène à la blessure et à l'explosion finale. De quoi, avec opportunisme, te faire mousser sur les réseaux sociaux du désastre cognitif à base de #nopainnogain dévoyé et de contre-expertise médicale sollicitée! Photos de radio à l'appui et ordonnance de traitements exotiques (Pistolet de massage, ondes de choc, chiropracteur, ostéopathe ... le kiné c'est trop main stream), te voilà sans même courir as des as du running 2.0 ...




Peaufiner son bronzage!


"Waouh! Tu es parti où cet été tu es tout bronzé.e". Premier à l'applaudimètre du service comptabilité à la rentrée! Une autre forme de victoire! Ces kilomètres en sueur sous le cagnard te feront fondre (ou pas) et caraméliser l'épiderme. Tout bonus pour toi.




Profiter des excès de l'été!


Courir plus pour manger / boire plus. Stratégie de compromis entre profiter et anticiper les ouin-ouineries de la rentrée à l'heure de la reprise, des kilos en trop et la condition salement délétère!


 

Santé: Le Runner court-il plus pour manger plus ?


...à moins que cela ne soit l'inverse.On ne sait plus trop! Celui qui culpabilise de trop manger escompte perdre son crédit pondéral par le débit cardiaque... Stratégie douteuse.



 

Courir pour éliminer le rosé, les BBQ et les binouzes tièdes tout en entretenant la foi d'une saison à venir marquée du sceau de la rigueur et du dépassement. Pourquoi pas. cette stratégie ne saurait malgré tout être un blanc-seing pour faire n'importe quoi!




Hydratez-vous bien. Bonnes vacances.





Le Joggeur Qui Râle



175 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout