Rechercher

Discorde # Pourquoi les français détestent-ils autant les runners ?

Dernière mise à jour : 1 mars

Si les communautés de running n'ont jamais été aussi nombreuses (malgré l'épisode COVID-19) et actives y compris en dehors des réseaux sociaux, l'avis que se font les français de ces pitres en short est quant à lui beaucoup moins reluisant.

Pourquoi tant de haine? Éléments de réponse ...


Trop souvent confondu avec le runner, le marcheur et/ou randonneur, lesquels participent en sus à cette détestation le runner se taille la part du lion au royaume des chieurs. Ironie de l'histoire, le runner aime lui aussi détester cet autre usager de la chaussée à fort pouvoir d'irritation mutuelle. L'as de la trottinette, le roller-man et consorts sont également trop souvent et donc abusivement "classés" dans la sombre rubrique des usagers de la rue ... Parachevant encore l'image détestable du pseudo-sportif ecolo-friendly sauce made in china.



Alors, pourquoi ...



Le runner n'est pas toujours très focus sur son environnement. Ainsi, le runner qui écoute de la musique se prive d'un sens précieux pour inter-agir en temps utile avec les gesticulations de son cousin le piéton. Pire encore, le cycliste lancé à pleine vitesse sur SA piste, sorte d'immunité moralo-légale, constitue quant à lui un obstacle bien plus coriace encore ... Et la trottinette anarchique dans tout ça? Vous nous avez avez compris ...



Sûr de sa force et de sa légitimité factice, le runner agace son entourage y compris ceux qui ont le privilège de ne pas le connaitre avec son jargon et son baratin approximatif. Le runner vante ses mérites à coup de fausse modestie autour du rôti familial et prolonge le vice le lundi matin à la machine à café devant TOUT le service comptabilité de moins en moins crédule cependant. L'IMC du runner trahit bien souvent le runner. Et c'est dommage. Café long très sucré SVP!


Armé de sa fausse jovialité, il agace jusqu'à la famille en promenade ... Rangez vos nièces et mamie! Le runner bouscule bien plus que la bienséance quand il suffoque à 6' du kil'! Saligot va!


Le runner pue également bien souvent et socialement, c'est fort peu acceptable. Surtout quand on a rien demandé. Las des lessives répétitives, c'est son geste ecolo à lui ...


Pourquoi le piéton devrait conjuguer avec le runner urbain en devant - nécessité fait loi - anticiper quelques trajectoires aléatoires? Le runner, encore une fois sûr de son aura de grand sportif se sent pompier prioritaire sans le pimpom qui va avec mais avec un uniforme ... Fantasmez mesdames ... A quand le calendrier! Calme toi mec, ton short il est rose.



Runner, c'est aussi le runner 2.0 ... Et même sans fréquenter les groupes dédiés à cette pratique curieuse, le quidam est amené à supporter selfies, comptes-rendus de séances anecdotiques et autres consultations médicales improvisées ... Mais qui sont ces gens?


Armé de ses chaussures à 300 balles, le runner ressemble de plus en plus au clown qu'il est, au fond, on ne va pas se mentir ... Toute cette gesticulation très contemporaine pour courir et marcher le marathon en 6h12 et surtout en être trop fier #Finisher ... Regardez ma médaille comme elle brille telle le soleil sur le cul des chiens ...


Consommateur compulsif pour toujours plus performer quoique en vain, le runner est un désastre écologique et éthique. Il n'est certes pas le seul mais cela nous fait plaisir de le rappeler aussi à lui. Autre pollution, outre écologique et visuel, le runner et sa fausse #Healthy attitude plombe littéralement la pudeur et la cohérence en affichant ses apéros d'après course. La ville et ses particules fines lui appartiennent aussi!


Comme les binômes de grognasses à la piscine (voir notre article | Incivilités & égoïsme à la piscine ...) encombrant le couloir, le runner en groupe parade par et pour lui-même en faisant chier tout le monde. Ils ne vous regardent pas, ne vous écoutent pas et se félicitent même de vous évincer de la chaussée malgré cette courtoisie dédaigneuse manifestée à coup de mains molles ...


Précision ultime, le coureur à pied aussi, déteste le runner. A fortiori serions-nous tenté de rajouter.



Le Joggeur Qui Râle






1 370 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout