Rechercher

HOROSCOPE .:: Tout sur l'année 2022 du Runner ...

Dernière mise à jour : 1 avr.


Une nouvelle année ouvre ses chapitres, l'occasion pour notre astrologue maison de tout vous dire. Absolument tout ...




Trêve de blabla, entrons de suite dans le vif du sujet, à savoir votre avenir de runner ...




Bélier (21.03 - 19.04)


Nos amis béliers connaitront une saison des plus calamiteuses. Le premier des signes du zodiaque sera le premier des derniers et ce n'est pas peu dire! Douche froide pour ce signe de feu avec un syndrome de l’essuie-glace carabiné et une inflammation de l’Achille gauche pour les natifs du premier et troisième décan. Tendance au covid long pour les pensionnaires du second décan.
Notre conseil: le repos numérique.



Taureau (20.04 - 20.05)


Pas avare sur le kilométrage, le taureau est un stakhanoviste claudicant. Motivé comme jamais, il verra hélas son ersatz de saison avorté tout de go, la faute à un léger surpoids (les plaisirs de la bouche et du palais) facteur de tendinite du genoux droit.
Notre conseil: molo sur le pâté, bref une petite diet.



Gémeaux (21.05 - 21.06)


Signe d'air et de contact humain le gémeau sera la victime du contexte sanitaire avec un covid-19 carabiné. Avec ou sans intubation, il aura le souffle court sur ses courses de reprises. De quoi lui miner le moral pour la suite.On se revoit en 2023!
Notre conseil: Distanciation sociale et paisible retraite dans le Finistère nord là ou souffle le vent.



Cancer (22.06 - 22.07)


Brillant sur les réseaux sociaux par son implication constante (bienveillance, pouce bleu et selfie), le cancer militera sans relâche pour le port du masque en course. Priorité donc à la santé pour ce signe d'eau usée car stagnante.
Notre conseil: aucun.


Lion ( 23.07 - 22.08)


Vous l'attentiez tous, le lion. Cette année, le lion rugira de tout sauf de plaisir. La faute aux autres signes astrologiques, bien trop aliénés et médiocres pour cet orgueilleux. Signe de feu ardent, le lion s'expose aux inflammations diverses.
Notre conseil: Méditation et glace (au chocolat).



Vierge ( 23.08 - 22.09)


Pour nos camarades effarouché.e.s, l'année qui commence s'annonce décomplexée. La pêche aux selfies s'annonce miraculeuse grâce à l'alignement de la planète impudeur avec l'astre histrion.
Notre conseil: Continuez comme ça, vous êtes sur le bon chemin.




Balance (23.09 - 23.10)


Dans un monde de délation, la balance porte bien son nom! Gardien du bien et du juste, ce Social Justice Warrior à la petite semelle (paradoxalement il porte des Hoka) veille au runningment correct. Porte du masque en course et quintuple dosé dès janvier, il sera LE bénévole du contrôle des pass sur vos courses du dimanche matin avec zèle. Ausweis!!
Notre conseil: la sixième, vite!


Scorpion ( 24.10 - 22.11)


Le signe qui (se) fait mal en courant toujours et encore plus malgré la ou les blessures chroniques. On ne parle pas de tendinite ou de TFL ici mais de double fractures! Pas ou peu de changement en 2022 pour nos piquants amis. Quand passion rime avec destruction.
Notre conseil: Continue comme ça on te regarde!



Sagittaire (23.11 - 21.12)


Ce séducteur des pelotons en running trustera les dossards anxieux à l'idée d'un reconfinement et autres restrictions. La distanciation sociale est et demeure le cauchemar éveillé de ce grand hâbleur à l'enthousiasme contagieux quoique parfois lourd.
Notre conseil: Attention au trou dans le premier virage de ta prochaine course!



Capricorne (22.12 - 19.01)


Enfant de l'hiver, le capricorne prudent mais gourmand s'en trouvera ventripotent quand viendra le printemps. C'est dommage. Bref, notre meneur d'allure ne l'aura pas fière flanqué de l'oriflamme des 5 heures sur le dos ...
Notre conseil: Tout choix est un renoncement à l'heure du fromage ou dessert.



Verseau (20.01 - 18.02)


Notre astrologue se refuse à toute prévision concernant le signe astrologique de son ex-belle-mère (elle s'appelle Josiane).



Poisson (19.02 - 20.03)


Passé tel une anguille entre les blessures en 2021, le poisson est à contre-courant des tendances fortes. S'il ne pêche pas d'avarice à l'effort avec plusieurs milliers de kilomètres dans ses filets, le poisson mordra néanmoins à l'hameçon en répondant aux sirènes de la gloire sur les réseaux sociaux, aimant nager dans un océan de pouces bleus turquoise.
Notre conseil: S'il n'était pané on ne pourrait l'arêter!


A l'année prochaine, si on en a encore le droit.




Le Joggeur Qui Râle


181 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout