Rechercher

#AFTER | Se bourrer la gueule à la fin de sa course ...

Après l'effort le réconfort dit-on, et c'est vrai qu'une fois la ligne d'arrivée franchie - et après une période plus ou moins longue propre à chacun pour recouvrer ses esprits - le ravitaillement qui nous tend ses bras sait nous ouvrir l'appétit. Ou la soif ...


Et si le plus dur ne commençait qu'après la course?


Au printemps, au temps jadis où les courses (que ce soit sur route, les trails, voir les belles courses natures) drainaient du monde sur les sentiers de notre belle et chaleureuse province le dimanche matin (...) on pouvait humer à la fin de nos périples l'odeur du BBQ à la bonne franquette (géré de main de cuisto par Roger) et des tireuses à bières (servies presque tièdes mais qu'importe) ... Un mélange pas toujours glamour mais assurément aguichant pour les être déshydratés en short que nous fumes et serons encore ...



Tant est si bien que ...


... qu'après une premier demi pour la soif et le repos du brave, tu as enchainé sur une seconde! Dans la continuité de la première et pour surfer sur l'ambiance chaleureuse et populaire du jour ...


D'ailleurs, Appolon a sorti ses meilleurs dards pour sécher ta peau trempée par l'effort du jour! Tu as soif! Et comme tes camarades arrivent au compte-gouttes, tu ne t'en laisses pas compter et les invites avant de les suivre dans le demi qui se fait désormais pinte ... Ça debrief entre deux rires, entre deux culs (secs) et entre quatre gorgés ... prix rond de l'organisation avec le verre à deux balles! C'est presque de l'open-bar avec ce billet de 20 euros qui trainait dans la boite à gants de ton SUV astucieusement garé à deux pas du "QG" de l'AFTER ...





... Bilan de ta course: tu es bourré!


Comme une queue de pelle! Celle avec laquelle ta femme prévenue dans l'urgence de ton alcoolémie incompatible avec la reprise du volant va te ramasser ... L'an dernier, à cause du café-calva improvisé avec Denis, c'était à la petite cuillère et dans le parfait ordre des choses!


On se souvient tous (forcément plus que toi en plein black-out total) de ton podium de l'an dernier célébré par une nécessaire et brutale sieste dans la voiture entre midi et 18h30 au fond du parking! Le hors-délai n'est pas toujours celui qu'on croit ...




Prospective et opinion


Devra-t-on interdire à l'avenir (càd. à la reprise des courses en 2042?) la consommation et donc la vente d'alcool sur les sites d'arrivée des compétitions? Une nouvelle prohibition pour une nouvelle contre-bande au cul des voitures ... le parking en zone de franchise? Sortez vos licences !!


Nous préconisons la tempérance et la responsabilité de chacun même si s'agissant du runner et du trailer, nous avons forcément quelques doutes!


Peut-on par ailleurs imaginer des contrôles d'alcoolémie à la sortie des sites pour empêcher que les pochtrons ne s'attardent sur place et ne chahutent les passants avinés par l'ivresse du dépassement de soi et de la bière chaude ?


Pourquoi donc les organisateurs s'ingénient-ils à glisser des bouteilles dans nos "dotations" ... Tellement de questions ...



Bonne descente!



Le Joggeur Qui Râle


1 732 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout